2012-2015 : Le projet RomCivic

 

Favoriser l’insertion et la conscience citoyenne

À partir de la connaissance des populations vivant en bidonville et du réseau d’acteurs de l’association Convivances, conjugué au savoir-faire de l’association « les enfants du canal » qui travaille en direction des personnes sans abri et intègre dans ses équipes des jeunes en service civique, est né en 2012 l’idée de proposer à des jeunes Roms habitant en bidonville de faire un service civique pendant 1 an.
 

L’objectif était de permettre à ces jeunes d’être actifs dans la société et de mener des missions d’intérêt général au service de projets associatifs. Alors que selon les estimations, plus de 5.000 enfants Roms vivant en France arriveront à 16 ans sans jamais, ou presque, avoir été à l’école, il s’agissait de proposer une forme nouvelle d’intégration.

Ainsi, s’est élaboré un projet expérimental pour 24 jeunes en Ile-de-France, dont la moitié issue des bidonvilles. Un large partenariat associatif a été constitué pour mener à bien le projet, l’association « les enfants du canal » assurant la responsabilité et la gestion de l’ensemble du dispositif. Des financements publics ont été obtenus pour assurer le financement de l’équipe d’encadrement des jeunes (l’association a pour sa part contribué en 2012 à hauteur de 2000 €).
 

Fin 2014, Convivances a procédé à une évaluation du projet, en réalisant des entretiens avec les acteurs, dont les jeunes volontaires.

 

2015-2016 : Le projet Scolarom

 

Les enfants des bidonvilles sur le chemin de l'école...

Les expulsions très fréquentes et l’instabilité des familles vivant sur des bidonvilles, les plongent dans une incertitude du lendemain qui empêche toute construction de projet d’avenir, d’insertion dans une ville, et par là même de scolarisation. La présence d’enfants scolarisés n’est pas un argument pris en compte lors des expulsions.

 

Dans ces conditions la fréquentation de l’école est particulièrement difficile, et si la demande des familles est forte pour la scolarisation des enfants, les conditions de sa mise en œuvre, compte tenu des conditions de vies et des habitudes, rendent particulièrement complexes toutes les tentatives.

Le projet « Scolarom » vise à impulser une dynamique de scolarisation des enfants vivant sur les bidonvilles. Sans vouloir se substituer aux obligations de scolarisation des enfants de plus de 6 ans, il vise à favoriser cet accès à l'école au plus grand nombre et à accroitre la motivation pour l'apprentissage des fondamentaux, par un travail régulier avec les familles et les enfants.

 

Le projet Scolarom est donc né de rencontres avec les familles Roms habitants sur les bidonvilles et aux difficultés qu’elles ont exprimé pour scolariser leurs enfants.

 

Résultats

1475 présences ont été enregistrées depuis le début du projet au mois de janvier (filles et garçon confondus). Il est intéressant de noter que la présence des filles a été multipliée par 7 en l’espace de 4 mois.

 

104 enfants ont fréquenté le l’espace Scolarom. 

En moyenne, 14 enfants participaient à chaque atelier, révélateur de l’engouement qu’a pu susciter un tel projet.

 

Au cours de ces 6 mois, des réunions étaient régulièrement mise en place avec les parents des enfants qui fréquentaient l’espace de pré-scolarisation. L’objectif de ces réunions était d’accompagner les familles dans le suivi « scolaire » des enfants, et de les former sur l’importance de l’éducation.

 

 

Fête de fin d'année de l'espace Scolarom - juillet 2016

© Convivances

Association loi 1901 d’intérêt général

Siège social : 23 rue Greneta - 75002 Paris 

RNA : W751212195 I SIRET : 75176399600012